TOP conseil | Livraison sûre & rapide | Qualité professionnelle | Indépendant du fabricant | Livraison dans l'UE| Livraison en Suisse

La démence et le mode de vie personnel

Prévenir efficacement la démence - le mode de vie personnel offre de nombreuses possibilités


Les possibilités de traitement médicamenteux de la démence sénile, en particulier de la démence d'Alzheimer, sont extrêmement limitées, voire proches de zéro. Nous entendons encore et encore que des débuts prometteurs de nouveaux médicaments échouent aux examens cliniques et doivent être abandonnés en raison de leur inefficacité avérée. Cela ne changera probablement pas dans un avenir proche. Les nouvelles approches de la pharmacothérapie qui ont été identifiées aujourd'hui nécessiteront encore plusieurs années de développement avant de pouvoir être appliquées dans la pratique clinique. Sinon, entre-temps, tous les espoirs seront déçus et les développements devront être abandonnés en raison de leur inefficacité ou de leurs effets secondaires. Dans cette situation très insatisfaisante, il est donc très judicieux de faire tout ce qui est possible pour empêcher la démence de se produire en premier lieu, c'est-à-dire de prendre des précautions.

L'OMS identifie les facteurs de risque influençables de la démence

En l'absence d'alternatives, la prévention des démences revêt une grande importance dans une société vieillissante comme la nôtre. Mais il faut aussi répondre à la question suivante : qu'est-ce qui est efficace, qu'est-ce qui ne l'est pas et que peut faire l'individu ? C'est précisément la question que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a abordée et dont elle a publié les résultats dans une première ligne directrice. Sans surprise, cela montre que la meilleure et la plus efficace prévention de la démence consiste à éviter et à réduire les facteurs de risque généralisés. Les facteurs de renforcement cardiovasculaire ont le plus grand impact positif sur la capacité mentale d'une personne âgée.

  • Continuez à bouger
    L'inactivité physique est le plus grand facteur de risque de démence et d'autres maladies chroniques. À l'inverse, le sport et l'exercice contribuent à renforcer le système cardiovasculaire et donc indirectement à maintenir le cerveau en forme.
  • Vivre sans fumée
    Fumer n'endommage pas seulement les poumons. Elle entraîne également des troubles circulatoires et une réduction de la circulation sanguine vers le cerveau. En conséquence, les cellules sensibles du cerveau sont endommagées et leurs performances sont réduites. Cela favorise le développement de la démence.
  • Rester sobre
    La question de savoir quelle quantité d'alcool est encore saine et à quel moment elle devient problématique est maintes fois débattue. La science ne peut pas encore donner une réponse claire à cette question. Le fait est, cependant, que toute intoxication entraîne des dommages et peut-être même la mort des cellules du cerveau.
  • Évitez l'excès de poids
    Maintenir le poids corporel dans des limites acceptables est un problème pour de nombreuses personnes. Diverses études ont montré qu'il existe une corrélation entre l'obésité et des maladies très répandues, notamment l'altération des capacités mentales et la démence. Par conséquent, la prévention active de la démence passe aussi par le maintien du poids corporel à un niveau normal.
  • Privilégiez les fruits et légumes
    L'alimentation est la base d'un mode de vie sain. Les fruits, les légumes, les produits à base de céréales complètes ainsi que les céréales et les noix sont sains et ont une corrélation avec la forme mentale lorsqu'ils sont consommés de manière appropriée.
  •  Garder la pression artérielle sous contrôle
    L'hypertension artérielle est un facteur de risque de démence. Le contrôle de la pression artérielle, que ce soit par des médicaments ou par un choix de mode de vie, revêt donc une grande importance dans la prévention de la démence à un âge avancé. Des études montrent que les personnes ayant une tension artérielle normale souffrent moins de démence.
  • Entretenir des contacts sociaux
    La solitude favorise l'appauvrissement mental et les maladies neuropsychiatriques. Entretenir des contacts sociaux permet d'éviter cela et de rester en bonne santé mentale.
  • Maintenir les intérêts mentaux
    La lecture, les discussions et même les mots croisés aident à maintenir les capacités mentales. Ce sont les conclusions de nombreuses études à cet égard.

Conclusion : mener consciemment une vie saine comprenant des activités physiques et mentales est le meilleur moyen de prévenir la démence, selon les dernières découvertes scientifiques et une recommandation actuelle de l'OMS.

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.