TOP conseil | Livraison sûre & rapide | Qualité professionnelle | Indépendant du fabricant | Livraison dans l'UE| Livraison en Suisse

Myome et thérapie par la fréquence

Lorsque l'on parle d'un myome en gynécologie, on parle généralement de tumeurs bénignes hormono-sensibles. D'ailleurs, le terme myome vient du célèbre médecin Rudolf Virchow, qui a fait une conférence sur les myomes dès 1863.

En général, les fibromes se développent pendant la phase fertile de la vie d'une femme, c'est-à-dire que les fibromes se présentent plutôt sous une forme croissante avant la puberté et après la ménopause.

La majorité des femmes atteintes d'un fibrome ne présentent aucun symptôme ni aucune plainte. En âge de procréer, on trouve des fibromes dans environ 12 à 25 % des cas.

Les myomes dégénèrent en tumeur maligne dans moins de 0,1% des cas.

 

En fonction de la localisation des fibromes, on distingue les types suivants :
- fibromes bombés vers la cavité utérine (appelés fibromes sous-muqueux, type 0-3),
- fibromes à l'intérieur de la paroi utérine (fibromes intramuraux spg., type 3-6) et
- fibromes faisant saillie vers la cavité abdominale (appelés fibromes sous-séreux, type 7).

Les fréquences suivantes peuvent être trouvées dans la littérature sous le terme de myome :

Myome : | 253 Hz | 420 Hz | 453 Hz | 832 Hz |

Myome : | 127 Hz | 253 Hz | 420 Hz | 453 Hz | 689 Hz | 832 Hz |

Myome malin : | 127 Hz | 253 Hz | 420 Hz | 453 Hz | 482 Hz | 689 Hz | 832 Hz |

Myome utérin : |253 Hz | 420 Hz | 453 Hz | 482 Hz | 689 Hz | 832 Hz |

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.