TOP conseil | Livraison sûre & rapide | Qualité professionnelle | Indépendant du fabricant | Livraison dans l'UE| Livraison en Suisse

Carcinomes et thérapie de fréquence

Le terme "carcinome" vient du mot latin "carcinoma" et signifie quelque chose comme "cancer". Un carcinome est donc une maladie maligne (malignité) qui se développe à partir des cellules de la muqueuse (cellules épithéliales) et qui n'est pas forcément localisée à l'endroit d'origine, mais qui peut s'étendre à d'autres parties du corps en formant des métastases.

Le terme "carcinome" vient du mot latin "carcinoma" et signifie quelque chose comme "cancer". Un carcinome est donc une maladie maligne (malignité) qui se développe à partir des cellules de la... en savoir plus »
Fermer la fenêtre
Carcinomes et thérapie de fréquence

Le terme "carcinome" vient du mot latin "carcinoma" et signifie quelque chose comme "cancer". Un carcinome est donc une maladie maligne (malignité) qui se développe à partir des cellules de la muqueuse (cellules épithéliales) et qui n'est pas forcément localisée à l'endroit d'origine, mais qui peut s'étendre à d'autres parties du corps en formant des métastases.

Tumeur cérébrale maligne

Une tumeur cérébrale maligne (maligne) se manifeste comme une tumeur dans le cerveau, la tumeur peut avoir pris naissance dans le cerveau ou s'être propagée d'une autre partie du corps jusqu'au cerveau en formant des métastases. Une tumeur cérébrale maligne, également appelée glioblastome, est la forme la plus agressive de tumeur cérébrale, qui apparaît plus souvent chez les personnes âgées. Les hommes sont un peu plus susceptibles de développer une tumeur cérébrale maligne que les femmes. L'âge moyen de la maladie se situe entre 55 et 65 ans.

Carcinome à cellules d'îlots

Le carcinome des îlots de Langerhans est une tumeur maligne qui se développe dans le pancréas. Le carcinome des îlots de Langerhans est une forme rare de cancer du pancréas, mais qui peut être facilement traitée si elle est diagnostiquée tôt, et qui commence dans les cellules du pancréas. Le carcinome des îlots de Langerhans peut amener le pancréas à produire trop d'insuline ou d'autres hormones.

Mycosis fongoïde

Le mycosis fongoïde est une maladie qui se développe à partir des lymphocytes T. Elle fait partie des lymphomes non hodgkiniens de faible malignité. Les lymphocytes T sont les cellules du système immunitaire qui attaquent normalement les agents pathogènes. Cependant, dans le cas du mycosis fongoïde, elles dégénèrent et affectent la peau. C'est pourquoi cette maladie est également appelée lèpre proliférante. Les causes de cette maladie sont encore inconnues.

La maladie de Paget

La maladie de Paget est une maladie des os. Les os se déforment et s'épaississent par endroits. La cause exacte de cette maladie est encore inconnue, mais il est possible qu'une infection virale et des facteurs génétiques y jouent un rôle. La maladie de Paget porte le nom de son découvreur, le chirurgien britannique Sir James Paget, qui l'a découverte pour la première fois en 1877. La maladie de Paget déséquilibre la décomposition et la formation des os dans le corps, ce qui entraîne une instabilité et une déformation du squelette. Des modifications pathologiques des cellules responsables de la dégradation des os en sont la cause. La maladie de Paget n'apparaît généralement qu'à partir de 40 ans et la majorité des patients ne présentent aucun symptôme ni aucune gêne, c'est pourquoi la maladie peut souvent passer inaperçue pendant toute une vie.

Lentigo maligne

Cette maladie est l'une des nombreuses sous-formes de mélanome, le cancer noir de la peau. Le lentigo malin est un type de cancer qui se développe à partir des cellules de la peau qui produisent le pigment, les mélanocytes. La particularité du lentigo malin est que ce n'est pas tant l'exposition occasionnelle et intensive au soleil qui en est la cause, mais plutôt la lumière du soleil tout au long de la vie. C'est pourquoi le lentigo malin apparaît principalement chez les personnes âgées. Ce cancer se développe le plus souvent sur le visage.

Carcinome de l'hypopharynx

Le carcinome de l'hyphopharynx est une tumeur maligne située dans la région de la gorge, l'hypopharynx. Il s'agit d'une forme de carcinome du larynx. La plupart du temps, il s'agit d'un carcinome épidermoïde modérément différencié. En effet, dans plus de 95% des cas, la tumeur part de la couche cellulaire superficielle, l'épithélium pavimenteux. On distingue ici le carcinome de l'hypopharynx et une tumeur au niveau des cordes vocales, le carcinome du larynx. Cependant, il est souvent impossible de faire une distinction précise. Comme les carcinomes du sinus piriforme ont pour la plupart une propagation sous-muqueuse, ils ne représentent principalement que la "pointe de l'iceberg". Le cancer de l'hypopharynx est le plus fréquent chez les personnes âgées de 50 à 60 ans, et les hommes sont beaucoup plus touchés que les femmes.

Syndrome des nævus basocellulaires

Le syndrome du nævus basocellulaire (BCNS), également connu sous le nom de syndrome de Gorlin ou de syndrome du carcinome basocellulaire naevus (NBCCS), est une maladie héréditaire autosomique dominante. Les patients qui souffrent d'un BCNS ont tendance à développer différents carcinomes. Parmi eux, on trouve souvent des carcinomes basocellulaires multiples (BCC), des kystes de la mâchoire ainsi que des anomalies du squelette/des côtes, un épaississement de la couche cornée (hyperkératose), surtout sur la paume des mains et la plante des pieds, des calcifications intracrâniennes ectopiques et des anomalies de la forme du visage (dysmorphies faciales). Le syndrome du nævus basocellulaire se développe plus fréquemment que la moyenne entre 30 et 50 ans.

Carcinome du thymus

Le carcinome du thymus est un cancer de la cavité thoracique qui est assez rare, avec 0,2 cas pour 100 000 habitants par an. Le carcinome du thymus peut apparaître à tout âge, la moyenne d'âge des patients se situant entre 30 et 60 ans. Les femmes et les hommes sont touchés de manière égale. Comme la maladie est rare, le traitement devrait toujours avoir lieu dans un centre approprié, car dans une clinique thoracique spéciale, les spécialistes et les méthodes thérapeutiques les plus récentes sont disponibles dans un grand réseau.

Macroglobulinémie de Waldenström

La macroglobulinémie de Waldenström, ou maladie de Waldenström, est un lymphome non hodgkinien indolent qui se caractérise par la multiplication monoclonale d'une seule cellule B mutante. Ces clones cellulaires produisent en grande quantité l'immunoglobuline M et infiltrent la moelle osseuse. La maladie a été nommée d'après le Dr Jan Gösta Waldenström, interniste suédois et premier à l'avoir décrite.

Lymphome à cellules T

Le lymphome à cellules T désigne une maladie du système lymphatique, abrégée en T-NHL. Le lymphome à cellules T fait partie du groupe des lymphomes non hodgkiniens. Cette maladie provoque une accumulation de lymphocytes T malins, appelés cellules T, dans les ganglions lymphatiques, mais aussi dans le foie, la rate et la moelle osseuse. Dans certains cas, les lymphocytes T peuvent également se développer dans d'autres organes. Les lymphocytes T font partie des cellules sanguines blanches et repoussent les agents pathogènes et les substances étrangères. Le lymphome à cellules T est une maladie plutôt rare qui apparaît généralement à un âge avancé et qui commence par une modification maligne d'un seul lymphocyte T, qui se multiplie ensuite au fil du temps.

Carcinome épidermoïde oropharyngé

Le carcinome épidermoïde oropharyngé désigne une tumeur des amygdales, de la base et de la partie arrière de la langue, du palais et aussi de la paroi latérale et arrière de la gorge. Plus de 95% des carcinomes épidermoïdes sont des carcinomes oropharyngés. Les principaux facteurs de risque sont le tabagisme et la consommation d'alcool. Mais le papillomavirus humain ou HPV est aujourd'hui la cause principale de ce carcinome.

Rétinoblastome

Le rétinoblastome est une maladie cancéreuse rare de l'œil qui se développe principalement chez les nourrissons et les jeunes enfants. Le rétinoblastome se développe à partir de la cellule de la rétine et peut se développer sur un œil (rétinoblastome unilatéral) ou sur les deux yeux (rétinoblastome bilatéral). Les médecins distinguent trois formes de rétinoblastome : la prédisposition génétique (forme héréditaire), la formation spontanée d'une tumeur (forme non héréditaire) et le rétinoblastome trilatéral, qui est une particularité. Il s'agit de la forme héréditaire du rétinoblastome, qui se produit en combinaison avec une tumeur cérébrale.
1 de 6