TOP conseil | Livraison sûre & rapide | Qualité professionnelle | Indépendant du fabricant | Livraison dans l'UE| Livraison en Suisse

Hibernom

Un hibernome décrit une tumeur congénitale (bénigne) rare du tissu adipeux (lipome) qui se développe très lentement. Il se forme chez l'adulte à partir de restes épars du tissu lipomateux brun fœtal de l'hypoderme. Un hibernome se forme généralement dans le tissu sous-cutané ou dans les muscles, de préférence dans la trachée ou le médiastin le long de l'œsophage et peut atteindre une taille comprise entre 5 et 10 cm. Dans de rares cas, un hibernome peut atteindre 20 cm et se développer également dans le cou ou entre les omoplates. Dans ce cas, il provoque généralement des douleurs en raison de la pression qu'il exerce. Les hommes sont un peu plus souvent atteints d'un hibernome que les femmes. Les hibernomes se développent plus fréquemment que la moyenne au cours de la troisième ou quatrième décennie de la vie. Chez les enfants, les hibernomes n'apparaissent pratiquement jamais.

Myxome

Le myxome est une excroissance cellulaire bénigne rare du cœur. Dans environ trois quarts des cas, le myxome se développe dans l'oreillette du cœur (appelé myxome auriculaire), bien plus souvent dans l'oreillette gauche que dans l'oreillette droite, et il est situé sur la paroi interne du cœur. Les myxomes auriculaires sont plus fréquents chez les femmes que chez les hommes et apparaissent généralement spontanément au cours de la deuxième moitié de la vie. Le pic de l'âge se situe ici entre 40 et 60 ans. Le myxome provient du septum auriculaire et se forme à partir de cellules de tissu conjonctif. La plupart du temps, le myxome prend une forme pédonculée et se développe à partir de la paroi interne du cœur dans la cavité de l'oreillette.

Fibrose

La fibrose ou sclérose est une altération des tissus et se caractérise par la multiplication des cellules du tissu conjonctif et des fibres de collagène. Le tissu conjonctif semble alors dur et moins élastique et ne remplit plus ses fonctions que de manière limitée. La maladie peut se manifester dans des tissus individuels, mais aussi dans des organes, voire dans des systèmes d'organes entiers.

Enchondromatose

L'enchondromatose provoque de multiples tumeurs cartilagineuses, appelées enchondromes, qui se forment principalement dans la partie centrale des os longs des phalanges des doigts et des orteils (diaphyses des phalanges). Dans certains cas, les enchondromes apparaissent également dans les extrémités des os longs (métaphyse). L'enchondromatose, principalement causée par une mutation génétique, provoque des troubles de la croissance, des fractures, mais aussi des malformations. La mutation se produit en raison d'une modification somatique. Cela signifie que les mutations génétiques ne peuvent pas encore être attribuées à une prédisposition génétique. L'enchondromatose n'est donc pas considérée par les scientifiques comme une maladie génétique.

Chorioangiome

Les chorangiomes sont des tumeurs bénignes (bénignes) du tissu chorial qui constitue l'enveloppe embryonnaire (placenta). Cette maladie extrêmement rare, qui survient dans environ 05, à 1 pour cent de toutes les grossesses, est due à une malformation fœtale ou maternelle. Un chorioangiome est généralement détecté par échographie (sonographie) au cours du deuxième trimestre de la grossesse. Alors que les grands angiomes chorioniques provoquent des complications de grossesse, les angiomes chorioniques plus petits se comportent de manière asymptomatique. Dans la grande majorité des cas de maladie, c'est ce dernier cas qui s'applique, c'est-à-dire que les chorioangiomes ne sont pas cliniquement significatifs et n'affectent pas la fonction placentaire.

Cimentoblastome

Un cémentoblastome est une tumeur odontogène mésenchymateuse rare et bénigne. Elle part des cémentoblasmes, c'est-à-dire des cellules qui forment le ciment, et se localise au contact exact de la racine de la dent. Sa croissance est assez lente, mais elle peut parfois atteindre une taille considérable. Le cémentoblastome apparaît généralement entre 20 et 40 ans, et les femmes sont statistiquement plus touchées que les hommes. Mais les enfants peuvent également être touchés par un cémentoblastome.

Kératose séborrhéique

Les kératoses séborrhéiques sont ce que l'on appelle des verrues de vieillesse. Les kératoses séborrhéiques sont donc des lésions pigmentées bénignes de la peau. Elles apparaissent souvent chez les personnes âgées, leur apparence est collante, avec une surface rugueuse, veloutée, écailleuse ou croûteuse.

PTEN Syndrome de la tumeur hamartome

Le syndrome de tumeur hamartome PTEN comprend plusieurs maladies basées sur les mutations avec le gène PTEN. Ces maladies sont d'une part le syndrome de Cowden (CS) et d'autre part le syndrome de Bannayan-Riley-Ruvalcaba (BBRS). Le syndrome de Proteus associé à la PTEN (PS) et le syndrome de Proteus-like sont également inclus dans la plupart des cas. Le syndrome de la tumeur hamartome PTEN se caractérise par une polypose gastro-intestinale, une macrocéphalie, un retard mental/un trouble du spectre autistique et des malformations vasculaires. Il existe également une prédisposition à une multitude de cancers malins comme les cancers de l'endomètre, les cancers du sein, les cancers colorectaux, les mélanomes, les cancers de la thyroïde et les cancers des cellules rénales.

Maladie d'Ollier

La maladie d'Ollier est une maladie du squelette plutôt rare, qui porte également le nom d'enchondromatose multiple. Il s'agit d'une tumeur cartilagineuse bénigne qui peut se former dans la moelle des os longs. Dans la plupart des cas, la maladie d'Ollier se développe à proximité des joints de croissance des os. Les fémurs, mais aussi les humérus, les doigts et les os du pied sont particulièrement touchés. La maladie d'Ollier touche plus souvent les enfants et les adolescents que la moyenne. Les tumeurs typiques de la maladie, appelées enchondromes, cessent de croître dès que la croissance en longueur des os est terminée. Dans la plupart des cas, la maladie d'Ollier reste bénigne, mais dans près de 25% des cas, elle peut dégénérer et devenir maligne.

Syndrome de Bannayan-Riley-Ruvalcaba

Le syndrome de Bannayan-Riley-Ruvalcaba (BRRS) est une maladie génétique qui est extrêmement rare. Le BRRS est congénital et se caractérise par une hypertrophie des tissus et une prolifération rapide des cellules tumorales (hamartomes), avec la formation de nombreux lipomes sous-cutanés, d'hémangiomes et d'une grosse tête (macrocéphalie). Les signes caractéristiques d'une BRRS sont présents dès la naissance ou deviennent visibles dès le plus jeune âge.

Tumeur de Warthin

La tumeur de Warthin est une tumeur bénigne de la glande parotide. Elle porte également le nom de cystadénolymphome et se développe généralement à partir du tissu lymphatique de la partie caudale de la glande parotide. Une tumeur de Warthin peut apparaître des deux côtés. Dans 20 % des cas, une tumeur de Warthin peut avoir plusieurs foyers (multifocal) et un diamètre de quelques millimètres à quelques centimètres. La tumeur de Warthin fait partie, avec l'adénome pléomorphe, des deuxièmes tumeurs bénignes les plus fréquentes des glandes salivaires. Il est plutôt rare que la tumeur de Warthin affecte les ganglions lymphatiques voisins et se transforme en cancer malin.

Tumeur de la poche de Rathke

Une tumeur de la poche de Rathke est une masse spatiale bénigne dont l'origine provient des restes de la poche de Rathke. La tumeur de la poche de Rathke, également appelée tumeur de la poche de Rathke en allemand, doit son nom à l'anatomiste allemand Martin Heinrich Rathke
1 de 4