TOP conseil | Livraison sûre & rapide | Qualité professionnelle | Indépendant du fabricant | Livraison dans l'UE| Livraison en Suisse

Syndrome du canal carpien

Qui est le plus souvent touché ?


La plupart des personnes atteintes se trouvent dans le groupe d'âge des 50 à 60 ans. La fréquence chez les femmes concernées est toutefois deux fois plus élevée que chez les hommes. La raison en est le canal carpien, qui est généralement plus étroit chez les femmes. Si une grossesse survient au cours de la vie, le risque de syndrome du canal carpien augmente. Parfois, un rétrécissement du canal carpien dû à la prise de poids liée à la grossesse et à la rétention d'eau qui en résulte est déjà constaté chez des femmes beaucoup plus jeunes.

Quels sont les symptômes du syndrome du canal carpien ?


Chez environ 40 % des patients, le SCT se manifeste aux deux mains. Dans la plupart des cas des 60 pour cent restants, c'est la main la plus sollicitée qui est touchée. Le premier signe de la maladie est une sensation d'engourdissement. Cela peut aller du pouce à l'index et au majeur. Souvent, la sensation s'aggrave lorsque la pression sur le nerf augmente. Cela se produit souvent la nuit, car de nombreuses personnes dorment avec le poignet plié. Au stade initial de la maladie, cette sensation d'engourdissement peut être chassée en secouant la main et en changeant la position du bras. Mais à un stade plus avancé, la sensation d'engourdissement reste constante.

Comment la maladie est-elle diagnostiquée ?
Dès les premiers soupçons, il est conseillé de consulter un chirurgien de la main. Le spécialiste peut rapidement déterminer, sur la base de la sensibilité à la douleur et par un examen palpatoire, si un syndrome du canal carpien est peut-être à l'origine des troubles. Outre la mobilité actuelle de la main et des doigts, les informations sur la durée des douleurs sont également un moyen utile de diagnostic. En cas de soupçon, le chirurgien a encore la possibilité de mesurer la vitesse de conduction nerveuse ou de constater les modifications osseuses par un examen radiographique. Un spécialiste expérimenté reconnaîtra rapidement le diagnostic de cette maladie.

Que se passe-t-il si je suis atteint du syndrome du canal carpien ?


Seule une maladie avancée nécessite une opération de la main. Les évolutions moins graves peuvent être traitées dans un premier temps. La plupart du temps, on utilise des médicaments anti-inflammatoires sous forme de comprimés ou d'injections de cortisone. En outre, une attelle pour la main soulage le patient. Celle-ci n'est généralement portée que la nuit afin d'éviter que la main ne se plie pendant le sommeil.

Que faire si ce traitement ne soulage pas ?


Si ce traitement ne soulage pas le patient, le spécialiste conseillera probablement une opération. Autrefois, cette opération nécessitait une incision d'une dizaine de centimètres, du creux de la main jusqu'à l'avant-bras. Aujourd'hui, les médecins disposent de moyens chirurgicaux avancés. Grâce à la technique moderne de mini-chirurgie, une intervention endoscopique ne nécessite qu'une incision d'environ deux centimètres. Au cours de l'intervention, qui dure dix minutes, le ligament carpien est d'abord sectionné. Cela permet au nerf de retrouver plus d'espace et de se régénérer. Après une opération du syndrome du canal carpien, le patient ne reçoit un bandage que pendant une journée. Ensuite, il doit essayer d'utiliser sa main le plus normalement possible dans la vie quotidienne.

Une guérison complète est-elle possible ?


Il est important de traiter rapidement cette affection douloureuse. Si l'évolution de la maladie est initialement bénigne, les chances d'une bonne guérison sont toutefois bonnes. Toutefois, si le syndrome du canal carpien a déjà atteint un stade avancé, il faut malheureusement souvent déjà craindre des dommages permanents au niveau des muscles. Après une opération, la plupart des troubles sont en général immédiatement améliorés de manière perceptible.

Comment peut-on prévenir l'apparition du syndrome du canal carpien ?


La meilleure prévention de cette maladie consiste à éviter les mauvaises postures des mains et des bras. Celles-ci favoriseraient la formation de ces troubles. Le travail à l'ordinateur, par exemple, favorise ces mauvaises postures. Il est donc important d'assouplir régulièrement les mains en les tournant ou en les secouant vigoureusement. Des exercices spéciaux d'étirement et de gymnastique des mains permettent également de prévenir l'apparition du syndrome du canal carpien.                

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Articles correspondants